Seniors (et juniors) : face aux mutations du travail et au Covid-19, restez agile !

Digitalisation, externalisation, nouveaux modèles d’organisation : face aux mutations du travail, comment les “seniors” peuvent-ils aborder leur deuxième partie de carrière ? Entre le risque du chômage et les opportunités, le tout sera de faire preuve d’agilité.

Mutations et changement de posture

Selon France Stratégie, trois nouveaux modes d’organisation du travail pourraient devenir la norme d’ici 2030 : “l’organisation apprenante”, la “plate-forme collaborative virtuelle”, et le “super-intérim”. D’abord, des entreprises qui favorisent une “dynamique d’apprentissage généralisée” en rendant les salariés le plus autonomes possible. Ensuite, un système où les équipes sont “éclatées”, mais “reliées par des espaces de travail virtuel.”

Une formation permanente

Ces mutations suivent un mouvement plus profond : la transformation digitale. “Nouvelles méthodes de management, de recrutement, de collaboration : l’impact est déjà considérable, et les cadres seniors doivent s’y adapter. On l’a vu durant le confinement : certains ont appris à utiliser de nouveaux outils et à manager autrement.”

Managers entrepreneurs ou intérimaires

Pour “rester à la page” dans un environnement en perpétuelle évolution, les encadrants de 45 ans et plus ont aussi la possibilité de rejoindre un réseau d’entraide entre pairs, comme CTP.Alsace, outils précieux pour tous ceux désireux de “réorienter leur carrière”.

Redémarrer après le Covid-19

Car les seniors eux-mêmes sont bien souvent friands des nouvelles formes de travail émergentes. Le Covid-19 a certes mis entre parenthèses leurs projets. Mais le management de transition, notamment, devrait redémarrer en force après l’épidémie.

En Travail en Temps Partagé

Au plaisir de vous rencontrer, et rester agile ?

Source : http://courriercadres.com/conduite-du-changement-2/apres-45-ans-face-aux-mutations-du-travail-et-apres-le-covid-19-restez-agile-25022021

France Stratégie : Imaginer l’avenir du travail / Quatre types d’organisation du travail à l’horizon 2030