Les tiers dans la relation de travail : entre fragmentation et sécurisation de l’emploi

L’effritement du lien salarial direct entre travailleur et employeur va de pair avec une intervention croissante de tiers dans les relations de travail. Cette montée de l’intermédiation recouvre des réalités diverses souvent mal connues.

Première catégorie « les tiers employeurs pour mettre le salarié à disposition d’un utilisateur » : l’intérim, les structures de services à la personne, les groupements d’employeurs, les associations intermédiaires conventionnées par l’État.

Deuxième catégorie « les tiers qui confèrent partiellement la qualité de salarié à un travailleur autonome et ceux qui facilitent le passage du salariat vers un statut d’indépendant » : les entreprises de portage salarial, les coopératives d’activité et d’emploi, le contrat d’appui au projet d’entreprise.

Troisième catégorie « la mise en relation d’un travailleur avec un donneur d’ordres » : les chasseurs de têtes, les cabinets d’outplacement pour les salariés, les plateformes pour les indépendants, mais aussi les plateformes de crowdworking ou microtravail.

Etude complète : strategie.gouv.fr/publications/tiers-relation-de-travail-entre-fragmentation-securisation-de-lemploi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.