Les nouvelles formes d’emploi : enjeux et vécu des professionnels

Extrait de l’étude APEC (lien en bas de page) qui s’intéresse aux motifs et conditions d’accès aux nouvelles formes d’emploi, à la posture des actifs en nouvelles formes d’emploi et à leur vécu dans ces situations d’emploi.

Page 30, encart 6 :

Le vocable « temps partagé » désignait à l’origine une forme de pluriactivité pratiquée par les cadres. Il s’agissait de stabiliser un parcours professionnel en combinant plusieurs postes pérennes. Les divers emplois peuvent être exercés sous statut salarié (CDI à temps partiel ou CDD conclu pour la durée d’une mission précise) ou indépendant (prestations facturées). […]

La problématique économique du temps partagé est aussi celle du « gisement » d’emplois : il existe des besoins de compétences durables mais à temps partiel dans les petites entreprises, qui ne peuvent être satisfaits pour des raisons financières et/ou techniques. Le temps partagé peut constituer une réponse appropriée en assurant un « rapport qualité/coût » optimal. […]

Faute de définition officielle, la notion de temps partagé a peu à peu englobé toutes les formes de multisalariat, y compris le recours au groupement d’employeurs ou autres formules de tiers employeurs.

Mais le concept, tel qu’il a été défini et défendu par ses promoteurs et tel que le revendiquent les associations de travail en temps partagé, se caractérise par deux traits essentiels :

• Le temps partagé a été conçu comme un mode d’organisation du travail a priori bénéfique pour les deux parties. Il doit permettre de satisfaire les besoins des entreprises tout en offrant au salarié les garanties d’un contrat durable dans le cadre d’un parcours professionnel plus attrayant et mieux organisé.

• Même si le temps partagé a parfois été présenté comme une révolution culturelle, notamment du fait des réticences des employeurs à recruter des personnels hautement spécialisés sur des fonctions souvent vitales pour l’entreprise, sans s’en assurer l’exclusivité, cette forme de travail ne devait pas bouleverser le code du travail.

Extrait de « Du fait au droit, diverses fi gures du temps partagé », Marie-Françoise Mouriaux, CEE, n°77 décembre 2006.

https://corporate.apec.fr/home/nos-etudes/toutes-nos-etudes/les-nouvelles-formes-demploi–en.html