De chantier, intérimaire, à temps partagé… et autres formes du CDI

Si la France est la reine du contrat à durée indéterminée – 88 % des salariés du secteur privé étaient en CDI en 2017, selon la Dares –, la rigidité de cet engagement rebute bon nombre d’entreprises. Afin de booster les recrutements tout en protégeant les salariés, l’État innove depuis plusieurs années en lançant des CDI hybrides.

Le CDI de chantier

Utilisé de longue date dans le secteur du BTP et de la construction navale, […] depuis 2017, toutes les branches d’activité peuvent recourir au CDI de chantier, sous réserve qu’un accord collectif étendu en détermine les modalités.

Le CDI intérimaire

Les agences d’intérim permettent de pallier les besoins de main-d’œuvre de secteurs variés, notamment l’hôtellerie, la restauration, le bâtiment, l’industrie, les services ou encore l’informatique. Néanmoins, […] ce dispositif reste cependant largement marginal.

Le contrat à temps partagé

Comme l’intérim, le travail à temps partagé repose sur une relation triangulaire entre la société, le salarié et le client qui l’accueille dans ses locaux pour effectuer sa mission. […] Selon le baromètre 2020 du travail à temps partagé, 66 % de ces professionnels sont des cadres et 40 % travaillent à temps plein. Les ressources humaines, le commercial et le marketing, ainsi que la finance et la gestion sont les principales activités concernées.

Le CDI aux fins d’employabilité

Encore méconnu, créé en 2018 à travers la loi sur l’avenir professionnel. Entré en vigueur en janvier 2019, il est actuellement expérimenté jusqu’à fin 2021. Conclu avec une ETTP ou une agence d’intérim, ce CDI est exclusivement réservé aux travailleurs rencontrant des difficultés particulières d’insertion professionnelle […]

20minutes.fr/economie/2820719-20200713-le-cdi-prend-de-nouvelles-formes-hybrides